Peruvian break à Paracas

Des paysages grandioses, c’est le récit de tous les voyageurs qui reviennent du Pérou. Le Macchu Picchu m’avait déjà émerveillée (lire article) par sa splendeur, je n’avais qu’une hâte en découvrir davantage. Cette fois direction le Sud à 4h de bus de Lima (voir rubrique « infos pratique ») dans la petite ville de Paracas sur la côte Pacifique. Du désert mais surtout rien, un rien immense puis soudain des maisons et le port apparaissent sur le bord de mer. La ville a été détruite par un séisme en 2007 et se reconstruit peu à peu autour de deux grandes rues parallèles à la mer où il n’y a pas grand chose à faire. Alors pourquoi venir ici ?!

J’arrive par le bus de 10h50, le soleil de plein été brille et il fait une chaleur… ! Mes affaires déposées dans mon joli petit hôtel je me rend vite compte qu’ici tout est très organisé.

Le matin de 8h à 10h les bateaux vont aux Iles Ballestas, à 11h ce sont plutôt des visites de la Réserve et dans l’après-midi à 16h du buggy quand la température redescend un peu. Evidement il est 11h15 je ne suis pas du tout dans le timing local ! Et c’est peut être celui m’est arrivé de mieux.

 

#GOLDEN SHADOWS TREK

Je trouve finalement une excursion à pied dans le désert (60 soles) pour aller voir le soleil couchant (Golden Shadows Trek). Le temps de déjeuner, booker mes excursions du lendemain et hop! je pars à l’aventure ! On récupère d’autres participants, le petit groupe de 15 backpackers est très sympa et le guide au top (Daniel Mantilla), je sais d’avance que l’aventure s’annonce très bien.

Le van nous dépose au milieu de rien, là où le désert et la mer se rencontrent. A part le bruit des vagues, le vent qui fait tournoyer un peu de sable et des flamants roses qui se baignent paisiblement, rien ne bouge. Clic, clic, quelques photos et c’est parti, prise de hauteur en grimpant sur la colline voisine c’est un chouia raide mais le sommet réserve une vue à couper le souffle. Les falaises plongent à pic dans l’Ocean Pacifique ou vers de petites plages. Entre marche et arrêts contemplatifs, je suis subjuguée par la beauté du lieu. Tout en bas, sur les rochers émergeant des flots, quelques lions de mer se dorent la pilule bien tranquillement.  Jeux d’ombres et de lumières, le soleil descendant confère aux reliefs une couleur doré et on s’immortalise en ombre chinoise dans ce décor grandiose. Magnifique sunset, la boule de feu se couche sur l’Ocean nous laissant juste la luminosité nécessaire pour regagner le van venu nous chercher en bas d’une pente vertigineuse. Diner avec la petite équipe sur la terrasse du Restaurant Paracas, quelques piscos sour et je rentre des étoiles plein les yeux.

thumb_IMG_0481_1024thumb_IMG_8913_1024thumb_IMG_0501_1024thumb_IMG_8941_1024thumb_IMG_8947_1024thumb_IMG_9024_1024thumb_IMG_8966_1024thumb_IMG_0529_1024

 

#ISLAS BALLESTAS & LES PLAGES 

Deuxième jour, réveil au chant du coq (pour de vrai) et comme prévu direction les Iles Ballestas dès le petit matin. L’entrée coûte 5 soles mais il faut payer un guide pour faire partie d’une expédition et monter sur un bateau (15-20 soles). On est loin du petit bateau de pêcheur, le speed boat fonce vers le large. Un court arrêt le long de la côté nous permet de découvrir « el candelario » dont l’origine reste méconnue. Cette forme mystique de chandelier ou peut être cactus est gravée dans le sol sur 100m de haut et 60cm de profondeur, le vent se charge de son entretien naturel. Photos et c’est reparti ! Magique, un groupe de dauphins vient à notre rencontre, nous les suivons un peu avant de repartir vers le but premier.

Vitesse à fond, le bateau fend les vagues pendant 40 minutes jusqu’aux îles qui se dressent comme d’énormes blocs au large de la Réserve. Ces rochers sont recouverts d’oiseaux de toutes sortent: goélands, pélicans, zarcillos, et…. des pingouins ?! Ca c’est inattendu pour moi et une première ! Le pingouin péruvien local est trop choupi il fait à peine 60cm de haut. Adorable! Les autres habitants des lieux sont les lions de mer qui vivent ici en colonie et qui entre deux baignades, bronzent au soleil. Loin d’être oursons ils mangent 20kg de poisson par jour, forcément c’est épuisant !

thumb_IMG_0532_1024thumb_IMG_0547_1024thumb_IMG_0560_1024thumb_IMG_9052_1024thumb_IMG_0574_1024thumb_IMG_0570_1024thumb_IMG_0586_1024thumb_IMG_0594_1024thumb_IMG_0627_1024thumb_IMG_0635_1024thumb_IMG_0644_1024thumb_IMG_0620_1024.jpg

 

Autrefois exploité pour le guano, il ne reste de la présence de l’homme qu’une baisse du Ministère de l’Environnement qui dépêche des agents en mission pour veiller à la sauvegarde de ce lieu unique.

Retour à toute vitesse sur la terre ferme et je saute dans un petit bus direction la Réserve de Paracas. Premier stop, la Catedral où ce qu’il en reste, un édifice de pierre forgé par les courants, qui était avant 2007 rattaché à la falaise par une sorte d’arc. De l’autre côté du point de vue, le panorama sur la Playa Yumaque est époustouflant et les couleurs incroyables ! Etonnante et sublime aussi, la Playa Roja et son sable volcanique rouge, je pourrai contempler ces paysages pendant des heures. Une pause déjeuner s’impose à la Baie des Pecheurs, prenons du poisson ça devrait être frais !

thumb_IMG_0654_1024thumb_IMG_9385_1024thumb_IMG_9148_1024

 

#ADRENALINE DANS LES DUNES

Pour finir la journée en beauté, cap sur Huacachina à 1h de bus de Paracas. Collée à la ville d’ Ica, une étendue de dunes cache la petite oasis. J’embarque dans un buggy collectif, ceinture bouclée, c’est parti ! Le véhicule fonce sur le sable, grimpe des dunes et les redescend à pic, c’est un grand huit grandeur nature. Les cris et les rire fusent c’est vivifiant ! En haut d’une grande dune il est tend de s’adonner à la pratique du sandboard, comprendre surf sur le sable. L’initiation se fera à plat ventre ou assis sur la planche et déjà la sensation est au rendez-vous. C’est impressionnant de se lancer la tête la première dans la pente de sable. Il y a des dunes à perte de vue, entre deux glissades, j’immortalise ce vaste désert.

thumb_IMG_9168_1024thumb_IMG_9248_1024thumb_IMG_9239_1024thumb_IMG_9261_1024

 

Le temps file, c’est déjà l’heure d’attraper mon bus pour Paracas, fin du break il est temps de rentrer…

 

48386583_10156791490818618_5042489053740531712_n.jpg

Hasta luego Perù ! 

 


Infos pratiques : 
BUS 
Compagnie Cruza del mar 
Lima-Paracas-Lima 25$
HOTEL
La Betania – Paracas (35$ la nuit)
Backpackers :  Kokopelli Hostel
RESTAURANT
Restaurant Paracas en terrasse 1er étage (-20% pour les backpackers du Kokopeli)
El Ancla (bord de mer)
EXCURSIONS
Compagnie Paracas aventura
Trek Golden shadows 60 soles
Tour de la Réserve 30 soles
Buggy + Sandboard à Huacachina(1h) 50 soles 
Buggy à Paracas (2h) 70 soles

 

Un commentaire sur “Peruvian break à Paracas

Laisser un commentaire