Les Cyclades – La magie de Santorin

Après Paros, le road trip continue dans les Cyclades ; deuxième stop à Santorin ce nom qui fait tant rêver…

Les petites maisons blanches et bleues servent d’illustration à tout un pays. La beauté de Santorin n’est pas du tout un secret bien gardé, en saison de juin à septembre l’île voit débarquer des milliers de touristes chaque jour.

FIRA

La « capitale est un bon endroit stratégique pour poser ses valises de par sa position centrale sur l’île.

Oh que c’est haut ! Le bus qui nous remonte du port d’Athinios n’en fini de grimper la falaise et tout là haut sur le rocher les petites maisons blanches semblent accrochées à la falaise presque suspendues au dessus du vide. La route principale longe le centre historique ; s’en échappe un dédale de petites rues pavées et piétonnes menant jusqu’au chemin en balcon La Caldeira. Elle coure tout le long de la falaise offrant la vue tant esperée sur la mer Egee, et le soir le fameux coucher de soleil.

Boutiques, restaurants, bars, l’atmosphere est animée dans le centre de Fira, continuez vers le Nord, montez quelques marches et l’agitation retombe un peu pour mieux profiter du paysage.

Marchez jusqu’à Imerovigli ce petit village est encore plus mignon. Eglises, maisons blanches et hotels de luxe forment un ensemble très réussi et un spot idéal pour le coucher du soleil avec vue sur Oia en direction du Nord Ouest. Plus téméraire, le Sharos Rock, cet énorme promontoire devant la ville vous permettra d’apprécier d’autant plus le moment – compter 20 minutes de marche.

Où manger:

Nombreux restaurants ont des terrasses avec la vue et les prix sont raisonnables dans la plupart.

Argo (Fira) vue sur le coucher de soleil depuis la terrasse recouverte de bougainvilliers – cuisine grecque très bonne.

Avocado (Imerovigli)- vue en retrait sur une petite route, cuisine délicieuse et surtout service incroyable

Lounge – rooftop ideal pour un petit break avec vue sur toute la baie

OIA

C’est surement la carte postale que vous enverriez à vos proches. Comme à Fira une caldeira longe tout le village offrant un panorama époustouflant sur la baie. De petits escaliers s’en échappent pour mener aux hotels et habitations ; certains se révèlent de tres bon spots photo souvenir. Village tout de bleu et de blanc, les petites églises au dome bleu typique, moulins à vent et la mer en fond… la recette parfaite pour un endroit parfait. MAIS, car il y en a un, en saison la magie de Oia (prononcer IA) appartient aux lèves tôt car de 10h du matin au coucher du soleil la ville ne désemplit pas et il est impossible de mettre un pied devant l’autre. Cauchemardesque!

AKROTIRI

Cap au Sud vers une ville moins connue, Akrotiri. La localisation se divise en deux parties, une partie perchées sur la falaise face au Nord ; c’est un petit village avec ses quelques bistros. Une deuxième partie face au Sud, habritant les ruines préhistoriques de la civilisation d’Akrotiri disparue mystérieusement avant ou pendant l’eruption du volcan qui forma l’archipel de Santorin. En bord de mer quelques maisons de pêcheurs servent de repère à des restaurant les pieds dans l’eau.

• Astorias – descendez les quelques marches pour aller vous installer à une table sur la jetée, cuisine grecque large choix

Au bout de la route, on peut accéder à Red Beach par un petit chemin et découvrir une immense falaise et plage de sable rouge volcanique qui contraste avec le turquoise de la mer. Si beaucoup de personnes y posent leur serviette pour la journée c’est en fait assez déconseillé car les chutes de pierres sont fréquentes.

Pour se baigner en toute sérénité direction les Black Beach comme celle de Perissa au Sud Est de l’île. Du sable noir, des falaises au loin, des transats et petits restaurant le lieu est plutôt paisible et la plage tres jolie

Autres activités:

Nombreux tours proposent des excursions en bateau autour du volcan au milieu de la baie et sur l’île de Thirasia. A partir de 80€ la journée.

Pour se déplacer

⁃ Bus assez fréquents mais bondés surtout vers Oia

⁃ Scooter, quad ou voiture en location de 30 à 70€ la journée

Depuis le port ou l’aéroport : bus ou taxi (30€)

Efkaristo Santorini, prochaine île Milos !

Publicités

Publié par

Parisienne toujours en vadrouille.. Voyage, mode, sport, partage ..

Un commentaire sur « Les Cyclades – La magie de Santorin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s