A la conquête de l’Ouest Américain

Mes trois road trips dans l’Ouest américain m’ont menés à travers la Californie, l’Arizona et le Nevada à la découverte des grands espaces et leurs panoramas incroyables. Des forêts d’arbres gigantesques aux canyons de l’Arizona en passant par la mythique route 66; compilation des beautés naturelles à ne pas louper !

GRAND CANYON
Incontournable étape d’un road trip dans l’ouest américain, le Grand Canyon est à 4h de route de Las Vegas. Nous logeons dans un motel à Flagstaff pour être à pied d’oeuvre le lendemain matin. Il faut 1h de route pour rejoindre l’entrée du parc à Sud l’Est. Avant d’arriver au canyon principal, d’autres crevasses se dessinent dans le paysage des red mountains, c’est déjà très impressionnant ! Le grand canyon à deux rives qui sont séparées de 4h de route, la rive Sud (South rim) est celle qui offre les meilleures vues. Les points de vues sont plus spectaculaires les uns de que les autres, les touristes se concentrent vers Grand Canyon village, il est facile de trouver des endroits sans personne.

YOSEMITE
Yosemite est sans contest un incontournable des grands parcs de l’ouest américain connu notamment pour le fameux El Capitan qui séduit les alpinistes du monde entier et qui surplombe une bonne partie du parc. On est tout de suite frappé par la hauteur des arbres, certains font jusqu’à 100 mètres de haut. Ici on ne rigole pas avec les ours, l’ours brun d’Amérique surtout qui est largement présent dans le parc et qui pourrait être attiré par la bonne odeur de nourriture… alors on ne prend pas de risque dans les campings tout ce qui sent doit être enfermé dans des grandes caisses métalliques. Les randonnées sont nombreuses à Yosemite. Une des incontournable est celle de Yosemite Fall Trail qui vous mènera en haut d’une des plus hautes chutes d’eau ! Attention le chemin – ou plutôt l’escalier – est éprouvant mais la vue est incroyable. Comptez 4-5 heures aller/retour. Je n’ai pas vu d’ours à Yosemite en revanche des centaines d’écureuils et des biches qui se laissent approcher sans crainte…

SEQUOIA PARK
Après Yosemite, go vers Kings Canyon pour voir les plus vieux Sequoia de Californie à Sequoia Park. Le plus impressionnant est sans aucun doute le General Sherman qui fait 31 mètres de circonférence, 84 mètres de haut, c’est à dire que l’on dépasse à peine la racine lorsque l’on est debout à côté.
De cet endroit une petite promenade Congress Tall permet de se ballade entre les arbres gigantesques. Vous trouverez plein d’information au Giant Forest Museum non loin de là.
Autre point d’intérêt Tunnel Log est un passage sculpté dans un Sequoia couché en travers du chemin.. étonnant ! Il y a de nombreuses possibilités de randonnées à travers cette forêt majestueuse vers Kings Canyon. Attention cette fois on y a vraiment vu des ours ce n’est pas une légende ! L’un d’eux se trouvait même pas très loin du parking, une rencontre excitante et stressante (photo ci dessous, 2003) !

DEATH VALLEY
On arrive vers la Vallée de la mort de nuit et nous nous glissons dans nos lits dans un petit bungalow, hâte d’être le lendemain. 6h du matin, ouverture de la porte du bungalow … pas les mots, la vue, la lumière, … le spectacle est dingue (1ère photo) !
Je recommande de visiter Death Valley en hiver car en ce 27 décembre il faisait déjà 25 degrés, en été il est impossible de sortir des voitures très longtemps. Il y a de nombreux points d’intérêts et aussi des randonnées avec des panoramas de folie !
Mesquite flat sand Dunes, les courants d’air ont fait s’accumuler le sable au croisements des vallées, garez vous sur le bord de la route pour aller fouler le sable presque blanc ! Les dunes font jusqu’à 30 mètres de haut.
Dante View; c’est le point de vue le plus conu. La route grimpe à 1600 m d’altitude et d’en haut on a une vue imprenable sur la Valle de la mort et Bad Water en contrebas.
Bad water ; c’est le point le plus bas d’Amérique du Nord à -86 mètres en dessous du niveau de la mer. L’eau s’accumule dans ce creux et s’évapore formant une croute de sel. Une piste tracée permet d’avancer dans la mer de sel.
Nous avions fait une randonnée dans le Golden Canyon qui doit son nom aux couleurs oranges et rouges des roches. La randonnée nous mène jusqu’à The red Cathedral, ensuite on peut faire une boucle ou bien grimper jusqu’au Zabriskie Point pour avoir un beau panorama et faire une boucle plus longue.
A l’Ouest du parc se trouve une autre randonnée sympa, celle de Darwin Falls qui conduit jusqu’à une jolie chute d’eau. Au départ aride le paysage devient de plus en plus verdoyant à l’approche de l’eau.

La Vallée de la Mort porte bien son nom, … pas une mouche, finalement aucun serpent à sonnette ni scorpion, 48h sans voir un animal quand finalement un renard des sables croise notre route, so cute!

LES VILLES DE LA RUEE VERS L’OR
La ruée vers l’or a laissé derrière elle quelques villes abandonnées du jours au lendemain si vous aimez les villes fantômes vous ne serez pas déçus.

BODIE
Située entre le Lac Tahoe et le Mono Lake, Bodie est une ville fantôme très impressionnante et émouvante. Youhou il y a quelqu’un ? On croirait les habitants partis hier… A la fin du 19e siècle, 35 millions de dollars d’or et d’argent sont sortis des collines environnantes. Lorsque les ressources se tarirent les mineurs désertèrent la ville très rapidement en laissant tout derrière eux. On peut déambuler dans les rues entre ce qui fut un magasin, un saloon, des maisons habitées et pleine de vie. On voit par la fenêtre le papier peint encore en place, les ustensiles de cuisine et mêmes des poupées abandonnées. Plus haut sur la colline, on aperçoit l’entrée de la mine. Près de 10000 personnes habitèrent ici…

CALICO
Autre ville de la ruée vers l’or, Calico est situé sur la route entre LA et Las Vegas sur le versant d’une colline. Moins spectaculaire car plus petite et en partie reconstruite, la ville témoigne quand même de l’époque de la conquête de l’Ouest et nous ramène dans le passé le temps d’une visite.

LAC TAHOE
A la frontière du Nevada et de la Californie se trouve une magnifique lac, immense de 35km de long. L’eau y est d’un bleu incroyable et assez transparente. Tout autour des forêts de pin et des gros rochers tout rond qui émergent. Le lac est à près de 1900m d’altitude, l’hiver on peut venir y faire du ski. L’été c’est l’endroit idéal pour partir faire de la randonnée, se poser sur une des petites plages qui bordent le lac ou louer un bateau.

MONO LAKE
Petit détour par un lac étonnant à 13km de Yosemite à l’Est, c’est un écosystème étonnamment productif ce qui des colonnes très étranges qui auraient été générées par une énorme explosion de lave.

LAS VEGAS
Quelle impression bizarre lorsque l’on arrive des grands espaces naturels et que l’on tombe sur Las Vegas… Aux confins de 3 vallées, le strip brille de mille feux dans la nuit, le centre économique-touristique qui fait vivre toute la population autour. Il faut vivre le truc à fond alors c’est au Bellagio que nous posons nos valises. L’hôtel comme quasiment tous les autres sur le strip fait aussi casino, centre commercial, restaurants, piscines, boîte de nuit, … et j’en passe. Il fait 50 degrés dehors à l’ombre en juillet alors même les galeries commerçantes qui relient les hôtels entre eux nous semblent une bonne idée. Las Vegas c’est Disney pour les adultes, un concentré d’entertainement à l’américaine au milieu de nulle part. Les occupations ne manquent pas mais j’espère qu’il vous reste quelques billets sinon il faudra faire chauffer les machines à sous en espérant que ça soit votre jour de chance. A ne pas louper :
– la fontaine du Bellagio qui offre un beau spectacle de son et lumière
– le roller coaster de l’hotel New York
– le Paris, la boîte de nuit dans la Tour Eiffel
– les gondoles du Venetian
– les casinos
C’est aussi d’ici que vous pourrez vous envoler pour un survol du grand canyon, pas fait mais ça doit valoir le coup d’oeil.

« Peut importe le voyage, pourvu que l’horizon soit vaste »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.