San Francisco – La ville de la baie

Etape faite à chacun de mes trois road trips, San Francisco est un vrai coup de coeur, une de mes villes préférées. Aux antipodes de Los Angeles – dont je parlais dans l’article précédent – la cité très américaine du tout voiture et des paillettes, San Francisco appartiendrait presque au Vieux Continent par sa culture très européennes et ses maisons victoriennes.

GOLDEN GATE BRIDGE
Incontournable parce que célèbre et surtout parce qu’on le voit de loin ! Le pont n’est payant que dans un sens depuis 2012 il n’y a plus de péage vous payerez directement avec la plaque d’immatriculation. J’ai toujours eu beaucoup de chance, le mythique brouillard de SF ne m’a jamais empêché d’en profiter.  Les plus belles vues sont sans conteste : 1- celle depuis North Beach, le pont ferme magnifiquement la baie, 2- depuis le pied sud du pont à Fort Point et 3- si vous avez du temps (et une voiture!), traversez le pont puis emprunter la route le long de la côte (il faut sortir de l’autoroute dès le pont traversé),  aller vers le phare, sur la route plusieurs points de vue offrent une vue incroyable : le pont se détache au premier plan et la ville sert de toile de fond… Un de mes endroits préférés.

DE NORTH BEACH A UNION SQUARE
C’est le quartier Nord de San Francisco, au bord de la baie avec cette magnifique vue sur le pont. Il regorge de bonnes adresses, notamment des restaurants italiens. Profitez en pour aller voir de près la Transamerica Tower, celle en forme de pyramide puis grimper la colline pour vous rendre à la Coit Tower. La vue du sommet est bien sympa ! Redescendez en empruntant Telegraph Hill, une rue typique en pente avec ses maisons victoriennes.

Le coeur de San Francisco se forme autour de la place de Union Square, c’est là que l’on trouve de très nombreux commerces, les boutiques de mode, des rues piétonnes, des hôtels et les grands magasins à l’image de Saks et Macy’s qui trônent sur la place. D’ailleurs si vous avez un petit creux, je vous conseille la vue du dernier étage de Macy’s et profitez en pour faire un stop à la Cheesecake Factory vous ne serez pas déçus.

Depuis Union Square, vous pouvez emprunter Market Street jusqu’au Ferry Building. La gare de ferry permet d’emprunter les bateaux qui traversent la baie et c’est aussi un centre commercial. Avant tout le bâtiment est plutôt esthétique avec son campanile et sa grosse horloge visible de loin.

Attraction touristique et moyen de transport, vous ne pouvez pas visiter San Francisco sans faire un tour de cable car. Ces fameux wagons ont été introduits en 1873 pour gravir les collines. Plusieurs lignes traversent la ville, l’idéal est d’en prendre une d’un bout à l’autre pour voir une plateforme de retournement. En effet, les rames de tramway sont encore retournées à la main sur une plateforme tournante en bois, ça vaut le coup d’oeil ! Les lignes les plus pittoresques sont celles de Powell-Mason et Powell-Hyde. Ils vous mèneront aux différents points d’intérêts touristiques.

CHINATOWN
Le tramway vous conduira peut être au cœur du Chinatown. Celui de SF est un des plus impressionnant et dépaysant que j’ai visité hors d’Asie. Oubliez ce que vous avez vu dans les chinatowns d’autres ville, celui de San Francisco est un tout autre monde. C’est le plus important Chinatown en dehors d’Asie, c’est l’un des principaux quartier de San Francisco qui fut complètement détruit par le tremblement de terre de 1906 et reconstruit. Marchand de denrées d’un autre continent, indications écrites exclusivement en chinois, temples, le dépaysement est total et on y trouve de très bons restaurants !

PIER 39 & FISHERMAN’S WHARF
Vous avez vue cette image de lions de mer en tas sur des pontons flottants, c’est au Pier 39. Ancien quai de débarquement, ce ponton a été transformé en promenade aménagée de restaurants et boutiques. Sur la gauche, une colonie de lions de mer a élu domicile. Ils peuvent très nombreux en dehors des périodes de reproduction où ils rejoignent des eaux plus chaudes.
Non loin de la le Fisherman’s Wharf est un autre ponton avec des restaurants et boutiques.

TWIN PEAKS & LES QUARTIERS SUD
Autre point de vue sur San Francisco : les Twin Peaks, globalement c’est une double colline avec une immense antenne télé rien d’exceptionnel mais la vue sur la ville est imprenable ! En contrebas des twin peaks s’étend le quartier LGBT de Castro qui doit son nom à Castro Street sa rue la plus animée. Restaurants, cafés, maisons victoriennes et vues incroyables sur la ville. Les drapeaux arc-en-ciel flottent un peu partout.
La maison bleue chantée par Maxime Le Forestier (mais si « c’est une maison bleue adossée à la colline…) existe vraiment et se trouve 3841 de la 18e rue, dans le quartier de Castro, elle n’a rien d’exceptionnelle mais c’est la vraie.
En remontant vers l’Ouest, on arrive dans le quartier de Haigh Asbury, aussi surnommé The Haight. Quartier multi-ethnique après la guerre, l’immobilier y est dévalué et le coin devient alors prisée des hippies et autres mouvements contre-culturels. C’est un endroit dingue, farfelu, créatif, on y trouve des fresques, des disquaires, des looks avant-gardistes, des boutiques vintage, bref mieux que le grenier de nos grands-mères et complètement déjanté !

STYLE VICTORIEN
Le style victorien prédomine à SF est cela participe largement au charme de la ville. On dénombre plus de 40000 maisons victoriennes ou édouardienne construite fin 19e, début 20e et souvent peintes dans des couleurs vives. Denombreuses ont été détruites pendant le violent incendie de 1906. Parmi les plus anciennes, 7 sont devenues célèbres, les Painted Ladies de Steiner Street. La rangées de 7 petites maisons avec la ville en arrière plan a fait le tour du monde ! On trouve aussi de nombreuses maisons de ce style dans les quartiers cités précédemment de Castro, Haigh Asbury mais aussi Russian Hill.

ALCATRAZ
Je n’ai jamais eu l’occasion de visiter la célèbre prison que l’on aperçoit sur son bout d’île au milieu de la baie gardée par les requins. Il paraît que c’est à faire, alors ne faites pas comme moi et réservez à l’avance !!
Environ 45€

BERKELEY
De l’autre côté de la baie de San Francisco vers l’Ouest on trouve la ville de Berkeley où se mêlent contre-culture hérité du power-flower des années 60 et un nouveau Berkeley plus culturel et gastronomique. Déambulez sur Telegraph Avenue vous y trouverez des petits cafés, des librairies, …. good vibes only quoi ! C’est aussi là que se trouve une des plus prestigieuses université du pays Berkeley College. Prenez de la hauteur pour admirer l’ensemble de la baie, San Francisco en ombre chinoise au coucher du soleil et le pont dans le fond … des instants magiques.

  • AU NORD DE LA VILLE
    Au Nord, traversez le pont pour passer une journée déconnectée de la grande ville. Juste après le pont, Sausalito, arrêtez vous voir le quartier des maisons flottantes Houseboats, quartier original, héritage hippie et maintenant l’un des plus prisé de cette petite ville. Faut dire que la vue n’est pas dégueu !
    Plus loin la route vous mènera au Nord vers Muir Woods National Monument, un parc national qui abrite de très anciens séquoias dont les troncs sont énormes et immense, certains font plus de 100 mètres de haut ! L’endroit est propice aux randonnées, une boucle d’1H30 autour de la rivière est proposée et des randonnées plus longues sont faisables.
  • Sur la côte il y a de jolies plage notamment cette de Muir Beach et Rodeo Lagoon.

AU SUD DE SF
Empruntez la route de la Côte au Sud de la ville, il suffit de 20 minutes pour s’extraire complètement de l’agglomération et découvrir des criques et des plages quasi désertes (décembre 2013). Seuls les surfers en combinaisons s’aventurent dans les eaux froides du Pacifiques (attention aux requins quand même !). Premier arrêt Santa Cruz, une petite ville en bord de mer avec son ponton à la mode californienne qui s’avance dans l’Océan, l’endroit idéal pour faire une pause déjeuner, pour nous c’était un 25 décembre, je me souviendrai longtemps de ce repas de Noel… Les phoques et les otaries sont là en train de bronzer sous le ponton, de jouer en groupe et même, curieux, ils vont à la rencontre des paddles qui longent la plage,… SummerLand !
En poussant plus vers le Sud, encore des criques et des plages puis vous arriverez à Monterrey, la seule chose dont je me souviens (road trip 2003) c’est que l’aquarium est incroyable, construit en bord de mer il permet d’observer les espèces locales sans quelles soient enfermées !

La Californie est riche en paysage et en expérience, il faut aussi quitter la côte pour aller faire des paysages incroyables ce sera la suite du programme ! En voiture !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.