De Los Angeles à Santa Barbara

L’Ouest américain fait rêver de nombreux européens, Summer Land, Hollywood, les rues en pente de San Francisco et les immenses parcs nationaux … un programme parfait pour partir en road trip. Et c’est ce que j’ai fait … 3 fois ! 2003, 2012, 2014, trois road trips aux itinéraires différents qui parfois m’ont ramené dans les mêmes lieux que j’ai eu plaisir à revoir. Il est temps de vous partager tout ça avec un premier zoom sur la côte Pacifique de Los Angeles à Santa Barbara. En voiture !

La ville des Anges s’étend sur près de 100km2, elle est composée de nombreux quartiers-ville. Difficile de circuler sans voiture, il n’y a pas de métro et les bus sont rares et empruntés par les gens qui n’ont vraiment pas d’autres choix.

WEST HOLLYWOOD
Activité principale du quartier ? Evidement faire les touristes en déambulant sur Hollywood Boulevard où les célébrités ont laissé leurs empreintes et les suivre jusqu’au Chinese Theatre.
Biensûr on ne résiste pas à l’envie d’aller voir le Hollywood sign de plus près. La ballade est faisable à partir de l’entrée en bas de la rue qui mène au parc Canyon Lake Drive ; comptez 30-40 min pour faire la ballade. Les fameuses collines abritent de magnifiques points de vue. L’un des plus prisé est sans aucune doute celui du Griffith Observatory. La vue sur la ville qui s’étend à perte de vue jusqu’à l’Océan Pacifique est incroyable.

Aux USA, les grands commerciaux sont aussi des attractions touristiques en soi comme par exemple The Grove où nous étions allés au cinéma lors de mon séjour de 2014. Cinéma, spectacles en plein air, magasins, décor digne de Disney et surtout un grand marché à ciel ouvert avec des stands de nourriture.

Autre idée de pause dej’ : Grignotez une quesadillas ou un petit burger dans le restaurant wagon chez Carney’s.

Lors de mon premier séjour (road trip 2012) nous avons logé dans un motel de West Hollywood pas cher du tout et avec un parking ce qui est TRES important. Le bon point, la vue sur le Hollywood sign.

UNIVERSAL STUDIO HOLLYWOOD
Si vous aimez les parc d’attractions celui-ci est un incontournable rattaché au studios de cinéma Universal. Lors de ma visite en 2014, le tour des studios passait par le décor de la série Desperate Housewives et la fameuse rue de Wisteria Lane. Fun ! Ensuite le petit train passe dans des décors de cinéma, et autres mises en scène à effets spéciaux, attaque de T-Rex, inondation du métro de San Francisco etc… Les autres attractions sont tout aussi sensationnelles, montagnes russes en 4D, … une journée inoubliable ! Faisable en une journée intense !
Prix de l’entrée : 109 – 129 $ / journée

DOWNTOWN L.A.
L.A. est une de ces villes où downtown est vraiment le centre économique et où il ne se passe pas grand chose.  On peut y admirer l’architecture du Walt Disney Concert Hall,, visiter le Getty Center, et déguster de vrais vrais makis dans les restaurants du quartier japonais. On ne s’y attardera pas plus que ça.

BEVERLY HILLS
Situé au Nord-Ouest de LA, au pied des Santa Monica Mountains, le mythique, le quartier de Beverly Hills s’étend sur le bas des collines. On se perd dans les rues des collines entre les villas de star, et autres richesses mondiales. Reste à décider laquelle on achèterait si on gagnait au loto, je ne veux même pas savoir le prix !
Aux pieds des collines, la mythique avenue de Rodeo Drive, où l’on flâne sur les trottoirs de cette rue luxueuse en rejouant Pretty Woman et d’ailleurs au bout de la rue se dresse le Regent Beverly Whilshire, l’hôtel du film ! Au coin de Rodeo et de Wilshire, un centre commercial haut de gamme conçu comme une rue de Paris,…
Non loin de là le Beverly Hills Hotel vaut le coup d’oeil 9641 Sunset boulevard, un hôtel glamour c’est aussi l’illustration de l’album Hotel California.

SANTA MONICA
Sur la côte de LA, Santa Monica est une ville côtière. C’est l’endroit idéal pour flâner sur Third Street Promenade, faire du shopping dans la multitude de boutiques qu’abrite le quartier. Se promener sur le long de l’Ocean sur la place de Santa Monica State Beach.. Mythique, le ponton Santa Monica Piers, typique californien abrite une fête forraine.

VENICE BEACH
Au Sud de Santa Monica se trouve Venice Beach appelée ainsi car le quartier de Venice Canal Historic District est fait de canaux,… bon sans les gondoles ! Cette ville est le fruit d’un millionaire qui a voulut reproduire ici sa ville italienne préférée au début du XXe siècle. L’autre point d’attraction est le boardwalk, la promenade qui longe la plage et qui mène au cabane de secouristes emblématiques, salon de tatouages, musiciens de rue, artistes en tout genre, mythique skatepark, …. c’est tout une atmosphère particulière border hippie qui se dégage de cet endroit.
Poussez jusqu’au Abbot Kidney Boulevard pour flâner dans les boutiques de mode, magasins de meubles, et maison d’architecte…

MALIBU
En remontant la côte par la Highway One, on arrive en 30 minutes à Malibu. Malibu a plusieurs facettes car elle s’étend sur 48km de côte. Célèbre grâce à la série Alerte à Malibu, il est vrai qu’elle abrite de nombreuses célébrités ayant élues domicile dans les collines avec vue sur l’Océan. En 2012, j’ai eu la chance de loger dans une des magnifiques villas des collines, le rêve !
Il y a plusieurs plages à Malibu, pour être sur de voir des surfers, go to Surfrider Beach à côté du Malibu Pier ce ponton qui s’avance dans la mer. En avançant vers le Nord vous trouverez d’autres accès aux plages de Zuma Beach et Point Dume de parfaits emplacements pour tenter de voir des baleines et de beaux couchers de soleil.

SANTA BARBARA
En continuant au Nord par la Pacific Highway One, une heure de route depuis Malibu vous amènera à Santa Barbara. La petite ville vos le détours avec ses allures coloniales du 18e siècle, la mission catholique et sa rue principale aux nombreuses boutiques qui descend jusqu’à la plage bordées de gigantesques palmier. SummerLand, vous y êtes!

LA PURISSIMA MISSION
Fan d’histoire ou juste curieux je vous conseille de visiter une des nombreuses missions construites par les espagnols au temps où la Californie était mexicaine. . C’est quoi une mission ? Le but de ces missions implantées sur le territoire était de convertir les Amérindiens à la religion catholique. C’est la trace d’une période clé dans l’histoire de cette région. La Purissima Mission de Lompoc est l’une des plus anciennes et fut l’une des plus influentes.


Bye Bye L.A., on the road again vers d’autres aventures

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.