Un weekend à Machu Picchu

L’occasion est trop belle! Après une semaine de travail à Lima cap sur les Andes, le territoire Inca et sa capitale Cusco. But de cet aller retour express, visiter La merveille Machu Picchu.

De Cusco, 3:30 de train sont nécessaires pour rejoindre la Vallee de l’Urubamba et la ville d’Aguas Calientes. Le Vistadom entièrement vitré nous conduit d’une vallée à l’autre à travers des paysages extraordinaires.

L’excitation est palpable. Depuis Aguas Calientes, 25 minutes de bus (12$) et je découvre Machu Picchu posé sur son promontoire, dominant l’impressionnante Vallee et surplombé par Wayna Picchu.

Oui c’est vraiment beau et saisissant. Que sont venus faire les Incas dans ce lieu si inatteignable ? Les bâtiments sont nombreux et bien qu’à ce jour la vérité n’est pas encore été faite sur cette cité perdue, on tente d’imaginer la vie ici il y a plus de 450 ans. Maisons, temples, places, … tout est fait de pierres massives. Je déambule au milieu des ruines, ça monte ça descend…

Le tour de la partie basse terminé, il est temps de prendre de la hauteur. Il faut alors ressortir, et repasser par l’entrée principale (le billet est valable 2 fois dans la même demi journée). Cette fois ci « circuito 1 » ça grimpe, à 2400m d’alt lever une jambe devient tout un programme mais la vue sur le site est saisissante, émouvante …

Aucune de mes 300 photos ne pourra malheureusement reproduire ce sentiment.

Habitants des lieux, les lamas ne se prêtent pas tant que jeu des photos et broutent paisiblement sans se soucier des touristes.

Pour redescendre dans la Vallée, j’emprunte le sentier « Inka Trail » : trente minutes d’escaliers irréguliers pour arriver à la rivière et ainsi rejoindre la route à Aguas Calientes mais on peut aller beaucoup plus loin! 4 jours et 3 nuits sont nécessaires pour rejoindre l’entrée du territoire inca sur les pas des premiers explorateurs.

 

# L’ascension du Wayna Picchu

Jamais rassasiée, je dégote un billet de dernière minute pour le Wayna Picchu.

5h30 le réveil sonne c’est parti!

Re-bus jusqu’à Machu Picchu, le site est encore endormi dans la brume, l’atmosphère magique décuplée. Je traverse les ruines jusqu’à l’entrée du trek, où se pressent les 200 heureux élus du jour.

J’inscris mon nom sur le registre et l’ascension commence. Le chemin est chaotique, très vite il se transforme en escalier très irrégulier. Il fait chaud, le souffle manque par moment mais il suffit d’un coup d’oeil au paysage pour se rappeler ce qui nous amène ici.

Combien de virages encore? Combien de marches? Après 45 minutes d’ascension (d’escaliers) j’atteins le Temple de la Lune un édifice incroyable construit à flan de rocher, promontoire sur le vide et la vallée 2000m plus bas. Les marches se font étroites et très raides, je monte à 4 pattes comme sur une échelle jusqu’aux bâtiments en pierre.

Quelques minutes plus tard c’est l’arrivée au sommet, le vrai sommet, le caillou le plus haut, le toit monde pour moi à ce moment là avec une vue à 360 degrés. C’est incroyable ! Machu Picchu paraît tout petit en contrebas, derrière le premier plan de montagnes apparaissent les sommets enneigés de la Cordillère… l’instant est unique ! Difficile de se décider à redescendre…. mais quand je rejoins la sortie je suis épuisée, les genoux en compote, un dernier tour dans la cité perdue et puis s’en va…

Merci le Pérou pour ce rêve éveillé, il est temps de rentrer ✨

Publicités

Publié par

27 ans - Paris Mode, voyage & running

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s